Ysaline Fearfaol : chroniques et autres écrits

17 septembre 2018

Tu baisseras les yeux tome 2 : l'apprentissage (Blood Angel)

Tu baisseras les yeux tome 2 : l'apprentissage (Blood Angel)

Ils ne vivent que pour et par le sexe.
La domination est dans leur nature.
Mais ils n’ont pas toujours été les Maîtres qu’ils sont aujourd’hui…

AVERTISSEMENT : il s’agit d’une dark romance dans un monde de fantasy, contenant des scènes érotiques explicites de domination et de soumission entre hommes, à deux ou et à plusieurs. Elle s’adresse à un public averti et ne reflète en aucun cas ce qui se passe dans le monde réel.

 

Pas de mystère, il est aussi chaud et BDSM que le premier. De manière surprenante, on plonge dans le passé des incubes, ce qui permet à le fois d'en apprendre plus sur leur monde, ainsi que sur la manière dont ils ont su qui et ils étaient, et de l'apprentissage qu'ils ont suivi avant de devenir des Maîtres.

Mais on va aussi retrouver les humains du tome 1 : Kellian, bien sûr, ainsi qu'Alec et Armel, et d'autres qui vont apparaître dans ce tome, qui nous font découvrir d'autres facettes de la soumission.

Une fois encore, un livre à ne pas mettre entre toutes les mains. Pas de vulgarité, mais des avertissements (à lire et SURTOUT à comprendre...) prévenant que ce livre est pour public averti !

Lien Amazon :

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


16 septembre 2018

Liberté et démocratie

Liberté et démocratie

 

Liberté et démocratie

— Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom ![1]Les siècles passent, mais la folie des hommes ne change pas.

Duncan leva les yeux de l’ordinateur sur lequel il travaillait pour regarder sa cadette.

— Pourquoi cette réflexion désabusée, petite sœur ?

— Nous vivons depuis plus de huit cents ans, maintenant, et franchement, qu’est-ce qui a changé ? L’homme continue à joyeusement massacrer ses semblables pour des raisons totalement fallacieuses.

L’Alpha eut un rictus fataliste.

— C’est inhérent à la nature humaine. Souviens-toi des chevaliers qui s’ennuyaient quand ils n’étaient pas en guerre. Ou, à plus petite échelle, de deux loups-garous de ma connaissance qui, à une époque, ne concevaient pas de passer une journée sans se taper dessus.

— C’est étrange, je ne me souvenais pas d’avoir fait quoi que ce soit me valant une volée de bois vert… Et toi, Aloys ?

— Moi non plus, renchérit son cousin, avec qui il disputait une partie d’échecs.

— C’est pour les dizaines d’années durant lesquelles vous m’avez pourri l’existence.

— Il pourrait y avoir prescription, non, depuis le temps ? grommela Aymeric.

Duncan leva un sourcil supérieurement hautain.

— Dois-je te rappeler que nous ne sommes pas en démocratie, et qu’à ce titre, je suis le seul apte à décider… de tout, en fait. Quelqu’un a une remarque, voire une objection… ?

Les cousins échangèrent un regard résigné, avant de céder dans un soupir.

— Non, Seigneur, pas d’objection.

— Ni même de remarque.

— Et bien voilà, on avance… Avec un peu de chance, dans un millénaire ou deux, je n’aurais plus besoin de me répéter...



[1] Citation attribuée à Manon Roland, égérie des Girondins sous la Révolution, et qu’elle aurait prononcée avant d’être guillotinée, le 8 novembre 1793.

Posté par Ysaline Fearfaol à 00:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 septembre 2018

La meute de Chânais tome 1 : Aymeric - la malédiction : l'avis du blog Dans Notre Petite Bulle

L'avis du blog Dans Notre Petite Bulle :

 

"Mon avis : Encore un livre découvert et lu "un peu par hasard" et celui-ci, c'est Sophie Jomain qui en est à l'origine. Elle a simplement posté une photo sur Instagram, j'ai été voir sur Amazon et hop, le tour était joué! Il n'y avait plus qu'à attendre la livraison.
 
Déjà, avant de commencer, je trouve la couverture magnifique. Mais revenons  à nos moutons.
 
Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance d'Aymeric de Chânais et comme le décrit très bien l'auteur, il a la "beauté virile et dangereuse d'un ange déchu", de magnifiques yeux gris, un torse puissant : en gros, il est méga HOT. Bref, c'est un vrai aimant à femme et à homme également. On peut dire qu'Aymeric n'est pas d'un caractère facile, il est même arrogant et désagréable d'ailleurs son cousin Aloys en fait souvent les frais. On comprend alors - au fur et à mesure de notre lecture - qu'Aymeric est sous le coup d'un malédiction et qu'il doit assouvir certains besoins par n'importe quel(s) moyen(s). Son destin est donc scellé jusqu'au jour où arrive dans la ville des de Chânais une jeune historienne...
 
Yseult Chandrett tente d'oublier sa douloureuse rupture amoureuse et de s'éloigner le plus possible de son ex-fiancé, Charles Saint-Eve. Elle décide donc de tout plaquer sur un coup de tête et d'aller là où le vent la mène. Un jour, Yseult décide de poser ses valises dans une petite ville de Bretagne. Elle y trouve un appartement meublé ainsi qu'un travail au sein de la bibliothèque de la ville où elle se fait de nouveaux collègues/amis. Ce petit bout de femme a tellement souffert avec son ex qu'elle a finalement décrété qu'elle ne donnerait plus autant d'importance à des physiques de rêve. Sa méfiance envers la gente masculine appartenant à cette "catégorie" sera alors accrue. Sauf qu'un jour, alors qu'Yseult lit tranquillement un livre sur la plage, un troupeau d'une dizaine de spécimens sortis tout droit d'un magazine de mode déambule d'une démarche prédatrice en sa direction. Le destin ayant décidé de mettre sur sa route un mystérieux et ténébreux apollon...
 
La rencontre entre Aymeric et Yseult va faire des étincelles, c'est le moins que l'on puisse dire. Il semblerait qu'il existe un lien particulier entre ces deux-là. Aymeric fera tout ce qui est en son pouvoir pour qu'Yseult puisse "intégrer" la propriété des de Chânais et c'est avec l'aide de son Alpha, Duncan,  que cela pourra se faire. En effet, Duncan détient un parchemin que personne n'arrive à déchiffrer et ce dernier est étroitement lié à la malédiction.
 
Yseult arrivera-t-elle à le déchiffrer et si oui, qu'adviendra-t-il de la malédiction dont Aymeric fait l'objet ?
 
Ce dernier arrivera-t-il à briser les défenses qu'Yseult érigent pour se protéger?
 
Parmi l'entourage des deux personnages principaux, il y a les "secondaires" qui gravitent autours d'eux et je pense notamment à l'oncle d'Yseult (Adam) ainsi qu'à certains membres de la famille de Chânais tous liés par un "secret" et aussi mystérieux qu'Aymeric. Petit coup de coeur pour Blodwyn, l'une des filles du clan de Chânais. Cette nana est une vraie badass!!!
 
En soi, l'histoire est intrigante. Il se passe énormément d'événements. On en apprend beaucoup sur la vie d'Aymeric et d'où - et de qui - lui vient sa malédiction. L'auteur nous en apprend également sur le passé amoureux d'Yseult et ce qui l'a conduite à se fermer un temps soit peu à l'amour.
 
J'émets toutefois un petit bémol : à mon sens, je trouve que tout s'enchaine un peu trop vite. Il y a beaucoup d'événements qui se déroulent dans un espace temps réduit toutefois, cela ne m'a pas empêchée de profiter de ma lecture.
 
En conclusion, je lirai les autres tomes afin de connaitre un peu plus chaque membre de la famille de Chânais car ils sont tous aussi intriguant les uns que les autres. Cette famille a du potentiel! Et puis, cela me permettra de retrouver Aymeric et Yseult :) A lire si vous souhaitez (re)découvrir un univers d'ores et déjà exploité dans diverses autres sagas mais remanié à la "sauce Ysaline Fearfaol" mais également faire la connaissance de quelques beaux mâles...
 
Encore une petite précision : ce livre (ainsi que toute la saga) ne se trouve dans aucune librairie. Il est disponible en ebook ainsi qu'en version papier soit sur Amazon, soit directement via l'auteur.
 
Chronique de Dimka TwiCops"
 
 

Posté par Ysaline Fearfaol à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2018

L'envol de l'albatros (Paul Woodman, alias Matthieu Elhacoumo)

L'envol de l'albatros (Paul Woodman, alias Matthieu Elhacoumo)

Un jeune homme, une jeune femme au même moment, dans le même endroit, un Mcdo, par un temps de pluie. Lui va avoir un coup de foudre et elle aussi. Leur relation va durer une journée. Simplement le temps de libérer leurs pulsions. Bienvenue dans l'ère moderne où le défoulement et le numérique ont bousculé les codes de l'amour.

 

Ma nouvelle préférée est sans conteste Ashley Loyd 2, où l'on peut suivre les événements précédant le suicide d'Ashley du point de vue de la jeune fille, ainsi que le moment où elle a découvert ses penchants sexuels un peu particuliers.

La première nouvelle est une nouvelle érotique très chaude, et la seconde, un drame parlant de la relation entre jumeaux, sujet que connaît bien l'auteur, puisqu'il a lui-même un frère jumeau.

Parfait pour un bon petit moment de lecture.

Lien Amazon :

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 septembre 2018

La Bête (Catherine Hermary-Vieille)

La Bête (Catherine Hermary-Vieille)

Au XVIIIe siècle, dans le petit village de La Besseyre-Sainte-Marie, en Gévaudan, on a moins peur des loups, que l'on sait traquer depuis longtemps, que du Diable. Seul le père Chastel sait le tenir à distance avec ses potions et ses amulettes. On respecte, on craint cet homme qui détient tant de « secrets ». Mais lorsque la région devient la proie d'un animal aussi sanguinaire qu'insaisissable, comme vomi par l'enfer, le sorcier reste impuissant. La perte de ses pouvoirs serait-elle liée au retour de son fils Antoine, cet étrange garçon solitaire et sauvage, échappé des geôles du dey d'Alger ?

 

Je pense que personne ne sera surpris si je dis que je ne peux pas résister à un livre parlant de la Bête du Gévaudan... Alors bien sûr, lorsque j'ai entendu parler de celui-là, je me suis jetée dessus !

Il est certes court, mais ce n'est pas important. Après tout, est-il encore encore utile de détailler chacun des meurtres de la Bête, alors qu'on peut si facilement trouver détails et chronologie ? L'intérêt et l'originalité de cette histoire, c'est justement qu'elle ne commence pas par le premier meurtre, mais bien avant, avec le départ d'Antoine Chastel, sa captivité à Alger, et les conséquences de celles-ci.

C'est à son retour que la Bête commence à sévir, et l'auteur nous entraîne dans l'esprit d'Antoine, qui a sombré dans la folie depuis son retour.

Quant à la résolution du mystère... Par moment, j'ai pensé au Pacte des Loups. La Bête n'était pas un loup, c'est certain. L'hypothèse avancée par l'auteur l'a été par d'autres (j'avoue qu'elle a ma préférence). Elle était aussi sans aucun doute guidée par un homme, et il est vraisemblable que les Chastel en savaient plus qu'ils ne l'ont dit sur le sujet.

Un petit livre à lire pour tous ceux qui s'intéressent au sujet.

Lien Amazon :

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :