Ysaline Fearfaol : chroniques et autres écrits

28 août 2016

Les de Chânais à Venise épisode 5

Les de Chânais à Venise épisode 5

Les de Chânais à Venise épisode 

 

Certes Yseult avait apprécié la visite du Palais des Doges avec son amant – après tout, qui mieux que quelqu’un ayant connu les lieux au temps de sa splendeur pouvait en parler ? –, mais quand même, elle se demandait pourquoi Aymeric avait un air aussi malicieux au fond des yeux. Ce n’était pas si souvent qu’il était aussi détendu, et pour un peu, elle avait l’impression d’être avec Elwyn ou l’un des jumeaux. Elle comprit lorsqu’ils arrivèrent sous les Plombs – surnom donné aux prisons de Venise à cause de la couverture des toits en plomb, qui transmettait le froid en hiver et la chaleur en été –, devant la cellule qui avait « abrité » Giacomo Casanova, le célèbre libertin à la réputation sulfureuse.

— Et maintenant, chuchota-t-il au creux de son oreille, je vais te raconter la véritable histoire de l’évasion de Casanova.

— Comment ça, la véritable histoire ? répondit-elle sur le même ton. Ne me dites pas que vous y êtes mêlés !

— Pas nous tous. Juste l’un d’entre nous.

La compréhension se fit soudain jour dans l’esprit d’Yseult, qui dut se mordre les lèvres pour ne pas éclater de rire :

— Elwyn y est pour quelque chose[1] ?

— Qui d’autre ? Le fameux père Marin Balbi qui était avec lui n’était autre qu’Elwyn déguisé, et en réalité, il n’y a pas eu d’évasion rocambolesque. Elwyn s’est juste servi de notre capacité à effacer les mémoires pour effacer celle du garde venu leur apporter à manger, puis celle de tous ceux qu’ils ont croisés.

— Tu veux dire qu’ils sont tout simplement sortis par la porte ?!

— La grande porte, quand même, rendons-leur justice. Mais Giacomo ne pouvait pas raconter ça, alors Elwyn et lui ont mis au point ce récit rocambolesque.

— Giacomo ?

— Il savait, pour nous.

— Pourquoi est-ce que ça ne m’étonne pas ?

— Parce qu’on parle d’Elwyn ?

Yseult rit doucement :

— Tu l’aimes bien, n’est-ce pas ?

— Il est exaspérant au possible, mais va savoir pourquoi, je l’aime bien.

— Lui aussi tient à toi.

— Je sais. Mais ça ne l’empêchera pas de me bassiner avec ses vers stupides et ça ne m’empêchera pas de l’envoyer à l’eau.

— On s’ennuierait, sans ça.


[1] Né en 1729, devenu loup-garou en 1749, Elwyn pouvait parfaitement être à Venise lorsque Casanova s’est évadé des Plombs, le 31 octobre 1756…

Posté par Ysaline Fearfaol à 00:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,


27 août 2016

La défaite (Ayleen Night) : l'avis d'Ichmagbücher

Couverture La DefaiteFinale

L'avis d'Ichmagbücher sur mes basketteurs :

Mon avis : 

J'ai pas mal entendu parler de cette auteure, pour choisir le roman je me suis basée sur les critiques et celui-ci en avaient de bonnes. Et comme en plus, il n'était pas trop cher en papier, c'est mon premier MM en relié dans ma bibliothèque.

On ne sait pas grand chose des personnages, juste leur rencontre et que l'un des deux n'est plus le même. La victoire lui a monté à la tête, et son copain veut le retrouver. D'un autre côté, leur passé n'est pas indispensable à l'histoire, même si j'aurais bien aimé des personnages un peu plus développés. J'ai beaucoup aimé les trois filles, quelles diablesses !

Le style m'a plu, ça se lit très bien et vite. C'est très chaud, et j'ai adoré le mélange humour/sexe. Donc, j'ai aussi beaucoup ri, même si – le pauvre – Alexandre m'a un peu fait de la peine à s'entêter et ne semblant pas comprendre, j'avais envie de lui crier d'ouvrir les yeux ; mais bon il a bien mérité son sort, et puis tout est bien qui finit bien.

J'ai aussi lu la nouvelle à la fin, mais j'aurais dû attendre quelque temps avant, parce que c'est sensiblement la même histoire, et j'ai eu l'impression de lire le livre deux fois à la suite.

C'est court, mais drôle et je lirai la suite. J'aimerais aussi lire d'autres sagas de l'auteure.

 

Posté par Ysaline Fearfaol à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 août 2016

La meute de Cloverleah tome 1 : le loup réticent (Lisa OIiver)

La meute de Cloverleah tome 1 : le loup réticent (Lisa Oliver)

Kane Matthews, Alpha de sa petite meute de loups à Cloverleah a été amené à croire que trouver un compagnon était impossible pour un homme gay et a vécu sa vie en conséquence. Chassé de sa meute natale des années auparavant à cause de son orientation sexuelle, Kane s’est bâti une vie solide et confortable pour lui-même dans la petite ville de Cloverleah.

 

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce livre, que j’ai trouvé original dans sa façon d’aborder le thème des loups-garous gays. Bien sûr, ce n’est pas la première fois que je lis des livres où les loups-garous gays sont rejetés par leur meute, mais ce que j’ai aimé ici, c’est l’histoire de la formation de la meute de Cloverleah, qui ne comporte que cinq membres, tous des hommes, tous gays, et qui se sont regroupés pour échapper à l’homophobie dont ils étaient victimes. C’est en somme une meute qui s’est construite par amitié plus que par les liens du sang, et ça lui donne une dynamique différente, surtout qu’ils sont tous persuadés que leur homosexualité les empêchera d’avoir un compagnon.

Tout change quand arrive Shawn, un loup vraiment très différent, qui s’avère être le compagnon de Kane, l’Alpha. Shawn étant lui aussi un Alpha, ils ne manquent pas de s’affronter, surtout que pour une mystérieuse raison, Shawn refuse le lien, et quand enfin il l’accepte, il met la meute en danger. Le secret de Shawn est, je trouve, bien pensé, car il change des classiques que l’on peut lire dans les livres de loups-garous. Et puis la dimension BDSM, bien que douce, apporte un petit plus que j’ai apprécié. D’ailleurs, l’épilogue, qui se déroule dans un club BDSM, est absolument délicieux et totalement inattendu !!

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 août 2016

Service presse Men Over the Rainbow : saga Eyrder tome 1 : le corbeau et le loup (Mari Evers)

saga Eyrder tome 1 : le corbeau et le loup (Mari Evers)

Chassé et maudit pour être un tricheur par son propre père, Raven se retrouve prisonnier des mains d’une femme avec un pouvoir qu’il n’aurait jamais pu imaginer. À une époque où les terres sont en proie à la sècheresse, à la maladie et aux mauvaises récoltes, Maîtresse Chatrina lui procure de la nourriture, un travail et un endroit pour dormir. Mais ce n’est pas par bonté de cœur.

Maintenant, Raven est confronté au mystère entourant son nouvel ami Myche et son Maître, Breyre, retenus captifs depuis des années par l’égoïsme et la cupidité de Chatrina. Ils ont besoin de s’échapper et Raven est le seul qui peut les aider à retourner parmi leur peuple, les Eyrders métamorphes.

Mais ce retour n’est pas célébré par tous, et Raven, un Outlander, n’est pas le bienvenu. Le besoin de Breyre de se venger de Chatrina pour tout le mal qu’elle a causé, menace de ne lui rapporter que haine, de le faire exiler… ou même pire.

Raven doit faire face à une guerre imminente, aux plans contradictoires des Eyrders eux-mêmes, à lutter avec sa propre magie retrouvée et à sa relation naissante avec un homme qui a un passé des plus troubles et un avenir plus qu’incertain.

 

 

Je me suis retrouvée plongée dans le monde créé par Mari Evers en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire et j’ai littéralement dévoré l’histoire de Raven et Breyre. Bien que le livre soit écrit à la troisième personne, on est plutôt du point de vue de Raven, et avec lui, on découvre le monde des Eyders, un monde de métamorphes où chaque personne a sa propre forme animale. La particularité de ce monde est que les métamorphes ne sont pas regroupés en clans en fonction de leur avatar, mais en fonction de leur terre de naissance. Certains mêmes ont deux formes animales.

La romance entre Raven et Breyre s’installe doucement, ce qui est logique au vu de leurs origines. Raven est un jeune homme innocent qui ne connaît rien aux choses de l’amour – tout ce qu’il a vu sur le sujet, ce sont des prostituées et leurs clients dans des ruelles. De plus, au vu de ce qui s’est passé dans son enfance avec son père, il se sent inférieur, et aura beaucoup de mal à croire que quelqu’un comme Breyre puisse s’intéresser à lui. Les scènes intimes, si elles sont peu nombreuses, sont très bien écrites, avec beaucoup de sensualité et permettent de ressentir tout l’amour qu’il y a entre Raven et Breyre. On voit leur relation se construire et se renforcer peu à peu. J’ai particulièrement apprécié ce fait, le couple se construit grosso modo vers le milieu du livre, et ensuite, on le voit évoluer alors que la lutte contre Chatrina fait rage.

L’écriture de l’auteur est très belle, riche et fluide, et les pointes d’humour entre les personnages délectables – je pense notamment à certains petits complots pour faire ouvrir les yeux à certains personnages ; je n’en dis pas trop pour ne pas spoiler, mais j’ai beaucoup ri !

Et donc ma conclusion sera : LA SUITE !!!!!!

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 août 2016

Le royaume des loups tome 2 : dans l'ombre de la meute (Kathryn Lasky)

Le royaume des loups tome 2 : dans l'ombre de la meute (Kathryn Lasky)

Né avec une patte courbée, élevé par Coeur-de-Tonnerre, une ourse grizzli, Faolan le louveteau est enfin de retour parmi les siens. Hélas, c'est difficile de trouver sa place dans la meute. Humilié, traité comme un moins que rien, le voilà accusé d'avoir tué un bébé loup. Faolan court désormais un terrible danger : le clan tout entier est à ses trousses, et le meurtrier rôde toujours...

Un tome plus dur que le précédent, dans lequel Faolan, le loup solitaire, cherche sa place au sein d'une meute dont il ne connaît pas les codes, sans savoir s'il a envie de les apprendre ou s'il préfère partir pour mener une existence isolée, loin des autres loups. De plus, son comportement lui vaut l'inimitié de nombreux loups, et Faolan va d'ennuis en ennuis. Un tome sombre, mais prenant, qui donne envie de lire la suite.

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :