Ysaline Fearfaol : chroniques et autres écrits

16 juillet 2018

A poil devant le jury (Dominique Adam)

A poil devant le jury (Dominique Adam)

« Déshabille toi maintenant, j’ai besoin de voir ton corps tout de suite. »
Jean commença à se déshabiller, mais eut un mal de chien à cacher son érection... Les membres du jury allaient la remarquer. Et cet entretien, c’était sa seule chance d’être admis dans cette agence de mannequins.
Les mains vaguement devant son caleçon, il fit le maximum pour mettre en avant ses autres atouts : sa musculature dessinée, sa silhouette élancée, et son regard gris-vert...
« Enlevez tout, et ne nous cachez rien, il semble que vous ayez de quoi nous intéresser... » dit un des deux hommes en se rapprochant de lui.
La situation devint intenable, il allait se trouver là, entièrement nu, devant ses deux hommes avec tant de pouvoir sur son avenir.
Cela l’excitait incroyablement… et il n’était pas le seul…

 

Alors disons-le clairement, j'avais envie de lire quelque chose de court et de hot. Bon, avec un titre pareil, je m'attendais au pire, mais au final, c'est plutôt pas mal écrit, l'auteur prend même le temps de poser les personnages, de parler de leur vie, avant de passer à la partie hot, qui est chaude à souhait.

Lien Amazon :

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


15 juillet 2018

Les de Chânais sous les Tropiques épisode 2

Feuilleton de l'été 2018 : les de Chânais sous les Tropiques épisode 2

Défis des lecteurs : les de Chânais sous les Tropiques épisode 2

 

Six photos ont été tirées au sort au vu du nombre de participations.

Celles de Céline Fernandez et d’Isabelle Joyez-Wintrebert, représentant des cascades dévalant du haut d’une montagne pour tomber dans un lac, dans un paysage à la végétation luxuriante.

Celle d’Aileas Craig, représentant un loup en train de nager.

Celle d’Aurore Aylin, représentant un cheval alezan avec une liste blanche en train de galoper.

Celle de Sylvie Jaffredo, représentant une meute de chats.

Celle de Véronique Galluffo Magara, représentant une maison en bois à deux étages, en ruines.

 

— J’avais vu des photos, mais de près, c’est à couper le souffle.

Plantée sur le porche de l’immense maison construite sur l’île tropicale que possédaient les de Chânais, Yseult admirait les cascades dévalant des sommets pour finir dans un lac dont, d’après Aymeric, la température restait fraîche même au plus fort de l’été. Elle ajouta après quelques secondes de réflexion :

— Heureusement que Duncan a lancé un sort pour atténuer le bruit ; ce serait infernal, sinon.

— C’est l’avantage de vivre sur une île qui nous appartient. Duncan peut y utiliser la magie sans risque. Il a aussi jeté un sort empêchant quiconque d’y aborder si un de Chânais n’est pas présent, sourit Aymeric en l’embrassant.

— Je rêve, ou je vois un loup dans le lac ?

Aymeric leva les yeux au ciel.

— Même deux, si tu regardes bien. C’est en général la première chose que font les jumeaux en arrivant : plonger dans le lac. Même Duncan a renoncé à leur demander quoi que ce soit avant qu’ils aient fait leur petit tour là-bas.

Yseult lui jeta un coup d’œil moqueur.

— Si je ne m’abuse, toi non plus, tu ne fais pas grand-chose…

— J’attends des visiteurs. Tiens, regarde ; voilà le premier.

Suivant la direction du bras tendu de son amant, Yseult aperçut un cheval d’un bel alezan clair, au chanfrein traversé d’une longue liste blanche, qui arrivait en galopant.

— Il y a des chevaux ici ?

— Quelques-uns, oui. Pour diverses raisons, ils ont perdu confiance en l’homme. Duncan m’a ouvert des portails pour que je les amène ici, où ils sont libres et heureux.

— Les chats aussi ?

Yseult désignait une meute de félins qui s’avançaient vers eux avec une expression déterminée.

— Aussi, confirma Aymeric avec un sourire en coin. Ils vivent dans cette vieille baraque, là-bas.

Le loup-garou désignait une maison en bois délabrée, à deux étages, cachée au milieu des arbres.

— Elle est plus solide qu’elle n’en a l’air, en réalité, poursuivit-il. Duncan s’en est chargé. Mais les chats aiment son aspect, alors il l’a laissée telle quelle. Et l’intérieur est très confortable. Les chats y sont à l’abri des intempéries. Même un ouragan n’en viendrait pas à bout.

Le lieutenant de la meute précisa après un instant de réflexion.

— En fait, Ysolda s’est jointe à Duncan pour mettre l’île à l’abri des caprices météorologiques.

— Juste comme ça… Cette île, elle est naturelle ou magique ?

— Naturelle. Disons simplement que la magie a servi à l’améliorer.

— Et pourquoi y venir en avion plutôt que par portail ?

— Parce que Duncan adore piloter.

— C’est une raison comme une autre.

— Et aussi parce que l’avion est hyper confortable. Je t’assure que nous sommes longtemps venus par portail.

La jeune femme éclata de rire devant cette évocation des premiers avions.

Posté par Ysaline Fearfaol à 00:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

13 juillet 2018

A genoux ! (Dominique Adam)

A genoux ! (Dominique Adam)

J'étais si nerveux lorsque je suis entré dans le bureau de mon directeur de thèse...Il m'avait envoyé un courriel demandant une réunion au lieu de simplement me héler dans le couloir.

"Luc, je ne sais pas si je peux continuer plus longtemps,» dit-il.

"Je ne comprends pas..." demandai-je. Ma nervosité se transforma en peur.

Qu'allais-je s'il ne pouvait plus être mon directeur de thèse? Que faire si mon travail était si mauvais qu'il ait décidé de m'exclure ?

"Vous savez ce que je veux dire," David dit soudainement, ses yeux regardant par-dessus les dernières pages de mes recherches, maculées de notes rouges sang comme l'encre de son stylo.

Je me suis assis, en espérant qu'il en dirait plus ... Il était à son bureau, aussi calme et détendu que jamais. Il soupira et jeta son stylo sur le bureau.

"Maintenant on arrête de jouer Luc. Vous allez me prouver que voulez cette thèse, ici, et maintenant."

Agenouillez-vous !

 

Pas de mystère, il s'agit d'une nouvelle érotique, mais ce que j'aime, c'est que malgré la brièveté (ben oui, c'est une nouvelle !!), l'auteur prend le temps d'amener le contexte, les personnages... Celle-ci fait partie des soft de l'auteur, et je l'ai trouvée très agréable à lire, pour un moment de détente.

Lien Amazon :

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 juillet 2018

Et mon cul, c'est du poulet ? (KEN)

Et mon cul, c'est du poulet ? (KEN)

Paul sort tout juste de l'école de police, et il est envoyé au cœur du plus gros réseau de braqueur de banque du pays pour infiltrer le gang et remonter jusqu'à leur chef. Mais avant d'en arriver là, les malfrats vont lui faire subir une série de tests pour éprouver sa couverture, et Paul va découvrir que le mot "infiltration" peut prendre une tournure bien différente de celle apprise durant sa formation. Livré jour et nuit aux fantasmes lubriques d'un gang déchainé, Paul gardera-t-il la tête froide alors que son séant est en feu ? Jusqu'où sera-t-il prêt à aller pour remplir sa mission, quand des hommes se relayent pour le remplir d'une autre façon ?

 

Bon, le titre n'est clairement pas du meilleur goût, mais après, malgré quelques coquilles, ce n'est pas si mal écrit que ça (ceci dit, ne cherchez pas une histoire très élaborée ; c'est un gang-bang et rien d'autre), au point qu'on l'on voudrait bien en savoir plus. Surtout à ce pris-là pour 24 pages... A lire plutôt dans le cadre de l'abonnement Kindle Unlimited.

Lien Amazon :

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :