Ysaline Fearfaol : chroniques et autres écrits

23 février 2017

Thursday Next tome 5 : le début de la fin (Jasper Fforde)

Thurday Next tome 5 : le début de la fin (Jasper Fforde)

Quatorze ans après la tentative d'assassinat dont elle a été victime, la célèbre détective littéraire Thursday Next est toujours aux prises avec la fiction : on lui a collé son alter ego en guise de stagiaire, un Excédent de Bêtise menace, et, surtout, la fin des Temps est à craindre. Tout ça alors que son fils, le petit Friday jadis si mignon, est devenu un adolescent mollasson qui lui cause bien du souci. Pourtant la ChronoGarde cherche à tout prix à le recruter... il est selon eux destiné à sauver la planète... pas moins de 756 fois ! Et ce n'est que le début... car un livre interactif dans lequel les lecteurs pourront tout bonnement éliminer les passages dits ennuyeux est censé pallier la baisse vertigineuse de la lecture dans le Monde Extérieur! Les lecteurs qui prennent le pouvoir ? Thursday doit bien avouer qu'on ne lui avait encore jamais fait ce coup-là. Et c'est à elle et à elle seule qu'il revient d'empêcher le Monde des Livres de voler en éclats..

 

Que dire ?? PLonger dans le monde déjanté et pourtant hautement littéraire de Thursday Next, c'est toujours un bonheur !! Alors attention, il vaut laisser son côté rationnel de côté, se préparer à tout, et surtout à un voyage dans le Monde des Livres, où les nids de grammasites peuvent vous attaquer au détour d'une page... J'avoue que j'aime particulièrement les passages où on voit les personnages des livres entre deux lectures de ce dernier.

Dans cet opus, la situation devient catastrophique car il y a de moins en moins de lecteurs, et que du coup, le Monde des Livres en pâtit, au point que des monuments comme "Orgueil et préjugés" sont menacés d'être réécrits sous le couvert de la téléréalité !!

Alors un bon conseil, asseyez-vous au calme, un thé à la main, et savourez votre voyage dans le monde Thursday Next...

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


22 février 2017

Lieutenant Eve Dallas tome 28 : promesses du crime (Nora Roberts)

Lieutenant Eve Dallas tome 28 : promesses du crime (Nora Roberts)

Lorsque Amaryllis Coltraine est assassinée avec son arme de service, le lieutenant Eve Dallas est ébranlée : la victime était sa collègue, et elle savait se défendre. Aidée de son mari Connors ils découvrent que l'affaire est liée à leur propre passé. La vérité sera difficile à découvrir... mais Eve peut toujours commencer par ce carton qu'elle a reçu contenant les armes et le badge de la victime. Le tueur y a joint un message : Je vous les rends. Peut-être que bientôt, j'enverrai les vôtres à quelqu'un d'autre...

Du Eve Dallas, toujours aussi prenant et efficace, surtout que là, c'est Morris, médecin légiste et ami d'Eve, qui est touché. Comme toujours, on a l'impression de retrouver de vieux amis, on suit le cours de leur vie comme on suit l'enquête, dans laquelle Eve et Connors vont voir ressurgir leur passé en présence des Rickers père et fils, et comme toujours aussi, Eve ne se laissera pas abuser par les apparences...

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

21 février 2017

Pour son client (Ava March)

Pour son client (Ava March)

L'amour n'était pas censé faire partie du marché...

À chacune de ses visites à la maison close de Madame Delacroix, Nathaniel Travers demande la compagnie du même homme. D'une beauté époustouflante et doué de nombreux talents, Jasper ne partage pas seulement l'affection de Nate pour les jeux érotiques et les corsets en cuir noirs, mais il est également devenu un confident en qui il a toute confiance. Il est la seule personne à savoir que Nate a très envie d'une relation sincère avec son ami d'enfance, Peter Edmonton.

L'amour à sens unique fait mal, mais plus encore quand l'objet de votre affection est amoureux d'un autre. Jasper Reed travaille chez Delacroix depuis dix ans. Il a économisé assez d'argent pour prendre sa retraire, et pourtant il continue à vivre dans ce royaume londonien de la décadence. Partir signifierait ne plus voir Nate et abandonner tout espoir que ce gentleman aux abords rudes arrêtera un jour d'en pincer pour son meilleur ami et réalisera qu'il aime Jasper autant que Jasper l'aime. Le mariage imminent d'Edmonton les menace tel un nuage noir, forçant Jasper à étudier de plus près son coeur borné. Mais il n'est qu'un homme de joie et un bâtard, alors que Nate est le neveu d'un vicomte. Il ne peut y avoir aucun espoir pour eux...

 

Je crois que ce livre est l'exemple même du livre que l'on apprécie différemment selon son état d'esprit du moment. Dans tous les cas, j'aurais apprécié l'histoire, et le couple Nate-Jasper, ainsi que leurs jeux. Dans tous les cas j'aurais aimé le fait que ça se passe au XIXe siècle. Mais si lorsque j'ai lu cette histoire, je l'ai adorée telle que parce que c'était exactement ce que j'avais envie de lire à ce moment-là, et si dans tous les cas aussi j'aurais adoré les scènes de sexe, dans l'absolu, à un autre moment, je n'aurais sans doute pas été aussi satisfaite, car dans le fond, tout va trop vite, en particulier concernant le revirement de Nate, que Jasper accepte trop vite. De même, il aurait été intéressant de voir Jasper avec un autre client, ou Nate avec un autre des prostitués de la Maison. Et enfin, j'aurais aimé qu'il y ait plus de jeux entre Nate et Jasper. Cela étant, je n'ai pas boudé mon plaisir, et si d'autres livres de l'auteur sont traduits, je les lirai sans hésiter. D'une part parce que j'ai aimé son écriture, d'autre part parce qu'apparemment, elle se spécialise dans les romances gays historiques.

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 février 2017

La meute des SixLunes tome 1 : Elijah (SC Rose)

la meute des SixLunes tome 1 : Elijah (SC Rose)

La meute des SixLunes est l’une des plus puissantes meutes au monde. Et leur Alpha, Elijah Hunter, est un Ancien parmi les Anciens. Il est craint et respecté de tous. Enfin, presque…Aussi, ce n’est pas d’un bon œil qu’il voit l’arrivée de Matthias au sein de sa meute. Transformé malgré lui, Matthias représente un danger, autant pour les humains que pour les Lycaës.
Seulement, voilà, Matthias n’est encore qu’un enfant, et Elijah ne peut rien faire contre lui pour le moment.
Le jour où Matthias deviendra un homme, sera le jour de sa mort.
Mais parfois, le Destin s’en mêle, et rien ne se déroule comme prévu…

 

J'ai été happé par ce livre, au point de n'avoir aucune envie de l'arrêter une fois commencé. La meute de SC Rose est une meute comme je les aime, avec des loups-garous âgés de plusieurs siècles, mais qui se chamaillent et se font des blagues comme des gamins, tout en étant mortellement efficaces dans les moments de danger.

Elijah, c'est THE Alpha, fort, puissant, craint, protecteur, bref, tout à fait comme je les aime. Lorsqu'il découvre que son destin est de s'unir à celui à qui il a toujours dit qu'il le tuerait le jour où il deviendrait un homme, sa vie et ces certitudes vacillent. Quant à Matthias, même s'il est heureux d'être en vie, il n'est pas ravi-ravi, ce qui peut parfaitement se comprendre... En plus de tout cela, la meute des SixLunes est la cible de plusieurs attaques, et va avoir fort à faire pour juguler les dangers qui s'annoncent.

A noter aussi que le couple de l'histoire, s'il a certes une place important, n'est pas le seul à être présent dans l'histoire. Nombre de personnages secondaires sont présents, et ont tous une importance : les lieutenants (dont Owen, le Traqueur, que j'adore), l'inénarrable Sonya, Edmund, bien entendu, et bien d'autres encore. Bref, on entre dans la meute comme dans une famille, et on n'a qu'une envie : les retrouver.

C'est bien écrit, efficace, et pour la petite histoire, suite à une discussion avec l'auteur, on s'est dit que Duncan de Chânais et Elijah Hunter devraient bien s'entendre, de même que le trio Aymeric, Blodwyn et Owen !!

Posté par Ysaline Fearfaol à 20:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :

19 février 2017

Il sera toujours un seigneur...

Il sera toujours un seigneur

Il sera toujours un seigneur...

Assise sur la peau d’ours posée sur le sol de pierre devant la cheminée, ses bras entourant ses jambes repliées et sa tête posée sur ses genoux, elle regardait les flammes qui dansaient dans l’âtre. Ses pensées vagabondaient dans un désordre paresseux, passant d’un souvenir à un autre sans qu’elle cherche à endiguer leur flot. Fichées dans le mur, des torchères éclairaient en partie la grande chambre du château, accentuant l’atmosphère moyenâgeuse des lieux.

Dans ses rêves éveillés venait toujours la même silhouette, celle d’un homme de haute taille aux larges épaules et aux muscles ciselés par une vie de combat, au visage dur encadré de cheveux plus noirs que la nuit et éclairés par des yeux gris à l’éclat froid.

 

Sauf quand ils se posaient sur elle, et un délicieux frisson de désir descendit le long de sa colonne vertébrale lorsqu’elle pensa aux moments partagés avec son amant.

 

Son amant, qui, en ce moment même, la regardait depuis la porte de la chambre. Elle tourna légèrement la tête et lui sourit, admirant l’homme qui n’attendait qu’un geste d’elle pour entrer. Torse nu, il ne portait qu’un pantalon de peau et des bottes de chasse. Une large ceinture à laquelle pendait une épée ceignait sa taille, révélant le seigneur du Moyen Âge qu’il était toujours malgré les siècles écoulés. Souriante, elle tendit la main vers lui, lui donnant la permission qu’il attendait. Aymeric rejoignit Yseult de sa démarche souple et silencieuse de prédateurs, puis s’agenouilla derrière elle et la serra contre lui. L’historienne s’abandonna à son étreinte avec un soupir de bonheur :

— Je t’aime.

— Je t’aime, ma princesse.

— Connaissant ton ego, je ne devrais pas te dire ça, mais tu es bien trop sexy, en guerrier.

Le rire grave de son amant qui la serrait plus fort contre lui résonna en elle :

— Chaque parcelle de moi est réservée à ton usage exclusif, pour tout ce que tu auras envie d’en faire.

Yseult se tourna à demi pour plonger son regard mutin dans le sien :

— L’orgueilleux lieutenant de la meute de Chânais me donnerait un tel pouvoir sur lui ?

— Tu l’as depuis le jour où mon regard a croisé le tien, sur cette plage que j’aime tant.

La jeune femme se réinstalla confortablement dans les bras de son compagnon :

— J’aime ces moments où la magie nous permet de revenir à la période où tu es né.

— Je n’ai jamais voulu que l’électricité soit installée dans la chambre où j’ai grandi, mais il est clair que sans magie, la peau de cet ours serait en poussière depuis longtemps.

— Tu l’as vraiment tué à treize ans ?

— C’était lui ou moi. Et ça a bien failli être lui et moi. Crois-moi, j’étais motivé.

— Je veux bien te croire !

Yseult se tortilla pour se dégager de la solide étreinte de son amant et lui faire face :

— Heureusement que tu es sorti vainqueur de ce combat.

Plutôt que de répondre, il l’enveloppa de son étreinte et posa ses lèvres sur les siennes, réclamant un passage qu’elle lui offrit bien volontiers, se perdant corps et âme dans le baiser dévastateur qu’il lui offrit, prélude à bien d’autres délices impliquant beaucoup moins de vêtements et un minimum de paroles…

Posté par Ysaline Fearfaol à 00:30 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,