Les Légendes de Djaïd tome 1 : Tristan ei Izabeau (Ysaline Fearfaol)

L'avis coup de coeur de Boulimique des Livres :

"Mon avis

Ce qu'il y a de bien avec les livres d'Ysaline, c'est que je peux les acheter les yeux fermés sans craindre d'être déçue. L'histoire de Tristan et Izabeau ne fait pas exception à la règle, c'est même tout le contraire puisqu'elle a réussi à supplanter celle d'Aymeric et Yseult (de peu!!!!).

Ce roman est aussi beau à l'intérieur qu'à l’extérieur, la magnifique couverture reflétant à la perfection l'ambiance à la fois historique et magique de ce premier tome.
Nous plongeons dans un univers bien différent de celui de la meute de Chânais puisque nous nous trouvons ici au cœur de la communauté des planteurs. Le décor et l'époque changent du tout au tout et si aux premiers abords il fait rêver avec le soleil, les bals, les belles tenues et une certaine libéralité chez les plus riches, il se révèle vite cruel, mesquin et en grande partie rempli d'injustices. Un décor habillement planté et décrit qui donne vraiment l'impression au lecteur d'y être.

Nous allons suivre les points de vue des planteurs et des esclaves à travers le personnage de Tristan dont la vie de fils à papa va basculer dans l'enfer et la honte à la suite de dettes non honorées.

Une chose est certaine, il est impossible de reprocher à Ysaline de trop choyer ses personnages. Ce n'est pas Tristan qui vous dira le contraire. Ce dernier va être humilié, trahi et battu, mais quelque part il l'a bien cherché. Car lorsque nous faisons sa connaissance, le qualificatif qui lui convient parfaitement c'est abject.
Pourtant, comme Izabeau, nous allons apprendre à l'aimer. Nous allons souffrir avec lui et nous rebeller devant son sort au point d'avoir envie de hurler. Pourquoi? Parce que le fait de tenir le rôle d'esclave va lui ouvrir les yeux sur beaucoup de choses et le rendre plus humain.

Avant d'être une romance, ce livre est pour moi une belle leçon de vie. Il nous montre que l'on peut changer, apprendre de ses erreurs tout en faisant face avec courage face à l'adversité.


En dehors de la romance aux inspirations historiques, Ysaline a ajouté une petite part de fantastique dans ce scénario déjà bien riche. Izabeau est certes une fille de planteur, mais c'est avant tout l'héritière d'une lignée de femme qui voient le sang de la forêt couler en elles. Cette particularité fait de la jeune femme une personne à part, crainte et rejetée. Mais c'est justement cette différence qui l'a rendue courageuse, fière et dangereuse. Elle jouit aussi d'une liberté accrue au grand dam de son père qui n'a pas d'autre choix que de l'accepter. Ysaline ne nous a pas encore tout dévoilé concernant cette magie de la forêt, nul doute que de nombreuses surprises nous attendent encore.

Les interactions entre Tristan et Izabeau sont changeantes au fil des pages. Il est très difficile pour le lecteur de deviner ce qui va se passer entre eux. Un coup Izabeau est froide, distante, mais la fois d'après elle se révèle protectrice. Cette petite part de mystère est un point fort de ce roman.


Les personnages secondaires sont ici très nombreux. Il y a ceux que l'on aime d'emblée tels Vance et Cory, ceux qui transpirent la méchanceté par tous les pores et ceux plus difficiles à cerner.
On a envie de continuer à découvrir cet univers et ces personnages qui ne nous laissent pas indifférents, alors, vite une suite!!!


Comme toujours, la plume d'Ysaline se dévore en quelques heures tant elle est addictive. La touche d'humour que l'on affectionne est bien présente tout comme la note d'érotisme que je qualifierai ici de légère et justement dosée.

En bref, de l'amour, de la haine, de la magie, les bons ingrédients pour un parfait moment de lecture.


Boulimique des livres

Ma note

Coup de coeur"

 

Lien Amazon :