Brisé (Nicola Haken)

Quand Theodore Davenport entreprend d’échanger son boulot sans intérêt pour une véritable carrière, il franchit les portes de Holden House Publishing avec enthousiasme et détermination, bien décidé à réussir. Il prend ses aises dans son nouveau job, se fait de nouveaux amis, et rêve d’atteindre les sommets de la hiérarchie.
Son plan suit son cours, jusqu’au jour où il rencontre James Holden, P.-D.G. de Holden House.

James Holden n’arrive pas à oublier sa rencontre avec l’homme timide qu’il a croisé dans les toilettes d’une boîte de nuit la semaine précédente, et quand il découvre que celui qui hante ses rêves n’est autre que l’un de ses employés, il ne peut s’empêcher de lui courir après.
Juste pour s’amuser... c’est ce que James se dit. Il ne peut se permettre de développer des sentiments pour quelqu’un qui ne les lui rendrait jamais, en tout cas pas une fois qu’il apprendrait qui il est réellement. James croit que personne ne mérite le fardeau d’être attaché à lui. C’est un homme compliqué. Blessé. Difficile. Exigeant.

Brisé.

Theodore est-il suffisamment fort pour affronter les démons de James ? Plus important encore : James l’est-il ?

 

Il est difficile de parler de l'histoire sans en spoiler le sujet principal, car si l'on sait avant de lire, la force de l'histoire en est, je pense, amoindrie, même si, après la lecture du prologue, on sait que tout ne se passera pas bien dans le meilleur des mondes.
Pourtant, j'avoue que les premiers chapitres m'ont beaucoup fait rire. Cette lutte entre James et Theo est par moment complètement hilarante (très chaude, aussi), et même si c'est moyennement réaliste, l'histoire du boss qui se tape tous les assistants de l'entreprise est plutôt drôle. Le droit de cuissage revu et corrigé, en quelque sorte...
Mais au-delà de ces instants, on comprend vite que James cache un lourd, très lourd secret, un secret qui met en péril sa relation avec Theo, et qui le ronge à un point terrifiant. Theo ne soupçonne rien, car James est doué pour mentir aux autres - et aussi pour se mentir à lui-même, mais vient un jour où la fuite et le déni ne sont plus possibles, car James prend une décision qui affecte tous ses proches...
Excepté la mère de James, que j'ai trouvé profondément imbuvable et que, comme Theo, j'ai eu une furieuse envie de frapper, et de Mike, j'ai aimé les personnages de ce livre. J'ai particulièrement adoré la réaction des parents de Theo - surtout celle de son père ! - lorsqu'il leur a avoué son homosexualité, à l'adolescence. Mention spéciale aussi pour Tess, l'amie lesbienne de Theo, totalement hors normes et si attentive aux autres sous ses airs provocateurs. Quant à James et Theo, leur histoire est belle, touchante, difficile, et prouve que l'amour peut tout surmonter, même ce qui semble le plus insurmontable.