Inspecteur Peyton - CID tome 2 : les dés du destin (Isabelle Wenta)

Trois ans se sont écoulés depuis les dramatiques événements de Tempête sur Cave Bay.

Maintenant accompagné d’un nouvel adjoint, l’inspecteur Peyton se voit confier une difficile enquête : un tueur en série sème la panique à Londres et a déjà fait plusieurs victimes, ne laissant aucun indice derrière lui. Seule certitude, il frappe à intervalle régulier et c’est une course contre la montre qui s’engage avant qu’il ne tue à nouveau. C’est aussi à ce moment que réapparaît Lawrence, le trop bel archange que Peyton n’a jamais oublié, bien qu’il lui ait brisé le cœur.

L’enjeu est maintenant double pour Peyton : arrêter le tueur... et reconquérir celui qu’il aime toujours.

Les dés du destin sont lancés.

 

Disons-le tout net : je n'ai pas encore décidé si j'en veux à l'auteur ou pas... Oui, oui, elle a mis "pas taper!" au début, en prévenant qu'un tome 3 suivrait, mais ce n'est pas une raison...
Parce qu'elle ne ménage pas ses personnages, oh non !! J'avoue ne pas être fan des triangles amoureux. Bien sûr, dans la vie réelle, tout n'est pas tout rose, et la situation décrite se présente plus fréquemment qu'on ne le pense, mais quand même... Surtout que - pas de chance - aucun des protagonistes du triangle n'est antipathique (oui, ça aide, quand l'un d'eux est antipathique)... Guy est un homme bien, sincèrement amoureux de Gabriel, mais malheureusement, celui-ci a toujours Lawrence dans la peau (et c'est réciproque), et lorsqu'il le revoit... Ouf, le choc !! Il faut dire que le petit gardien de phare a bien changé, et qu'il est devenu l'un des icônes de la jet-set.
Quant à l'enquête... Les indices sont très mystérieux, l'identité du tueur aussi, mais allez savoir pourquoi, j'ai dans l'idée qu'il est proche de Gabriel... Je n'en dis pas plus pour ne pas gâcher le suspens (ce serait dommage, et j'aurais détesté qu'on me le gâche).
En conclusion, j'attends la suite avec beaucoup d'impatience ; j'ai hâte de voir comment tout cela va évoluer !

 

Lire un extrait :