Slave and mistress (Daryl Delight)

Quand Ophélie se fait jeter comme une vulgaire chaussette par son petit ami, elle cherche du réconfort sur internet. Elle rencontre une dominatrice qui va lui apprendre à devenir une maîtresse comblée.
Elle va entrer dans un monde où la femme prend le pouvoir. Un monde où le mot « tabou » n'est pas admis. Elle ne pourra plus se défaire de son nouveau rôle.
Sa vie privée et professionnelle devront accepter la nouvelle Ophélie qui ne se laissera plus marcher sur les pieds.
Mais ce ne sera pas aussi facile qu'elle le pense, de se faire entendre dans un monde dirigé par les hommes. Son féminisme sera mis à rude épreuve, surtout avec l'arrivée de Thomas dans sa vie. Elle devra choisir entre deux mondes différents.

 

Consternant.

C'est le premier mot qui m'est venu à l'esprit après avoir fini ce livre. Ophélie se conduit comme une idiote inconstante et n'a rien, mais rien d'une Dom. Les scènes soi-disant érotiques ne sont que du porno et ne font pas rêver du tout (on dirait un scénario de porno hétéro, en fait). Le BDSM est traité n'importe comment ; qui va croire qu'une personne passe de soumis à Dom (ou inversement) en un claquement du jour au lendemain ??? Il n'y même pas d'histoire ; c'est incohérent, décousu, ennuyeux. Pire : la femme qui est censée dominer montre une fois de plus l'image d'une soumise si on creuse un peu. Bref, encore une vraie déception.

Je commence à croire que trouver un roman BDSM où la femme est une vraie Dom est une utopie...

Ah, et j'oubliais les relations sexuelles sans protection aucune...

 

Lien Amazon (pour les courageux) :