Hexworld tome 1 : le briseur de maléfices (Jordan L. Hawk)

Le flic de New York, Tom Halloran, est un homme au lourd passé. Si quelqu’un apprend qu’il a un jour traîné avec le tristement célèbre gang O’Connell, il passera le reste de sa vie à en baver derrière les barreaux. Mais le secret de Tom est menacé lorsqu’un horrible meurtre sur son secteur semble avoir été causé par la même magie ancestrale qui a tué son gang. Cicéron, le chat garou est déterminé à enquêter sur la disparition d’un ami et la mort d’un autre, même si personne ne pense que les affaires sont liées.

Lorsque ses recherches l’amènent à croiser la route de Tom, le très bohémien Cicéron reconnaît instinctivement que cet officier de police irlandais et inculte est son sorcier. Même s’ils sont complètement incompatibles, Cicéron n’a d’autre choix que de travailler avec Tom... tout en luttant contre la passion naissante. Tom sait que prendre Cicéron comme compagnon ne le mènera qu’à la découverte et au désastre.

Pourtant, alors que la chaleur monte entre eux, l’envie de Tom pour cet autre homme menace de surpasser tous les arguments rationaux qui lui diraient de ne pas s’engager. Lorsque l’enquête leur fait découvrir une conspiration menaçant tout New York, Tom doit prendre la décision la plus compliquée de sa vie : vivre dans le mensonge et exaucer les vœux de son cœur ou confesser la vérité et tout sacrifier ?

Inclus également la nouvelle, Le treizième maléfice (0.5) à l’origine de la série Hexworld.

 

Des sorciers, des familiers (bonheur suprême : dans ce tome, un chat noir !!), de la magie, deux héros que tout oppose, l'un artiste raffiné, l'autre à l'allure de brute mais au cœur d'or, bref, absolument tout ce que j'aime est réuni dans ce tome. J'ai beaucoup aimé voir Cicéro et Tom se rapprocher et s'apprivoiser mutuellement en dépit de leurs différences. Leur relation va passer par des hauts et des bas, en raison de leur méfiance mutuelle, mais aussi en raison des événements qui se déroulent, des événements violents, rappels pour Tom d'un passé douloureux, qu'il cache par peur de perdre tout ce qu'il a réussi à construire. Je l'ai trouvé particulièrement touchant dans sa découverte des relations entre hommes avec Cicero, tout comme j'ai aimé voir ce dernier baisser peu à peu sa garde et oublier ce qu'il avait subi.
A noter que l'on retrouve Dominic et Rook, et que la nouvelle expliquant leur rencontre est ajoutée à la fin du tome.
A présent, ma question est : sur qui portera le tome 2...?

Lien Amazon :