Déviances tome 1 : soumission (Chris Owen et Jodi Payne)

Tobias est un Dom expérimenté, capable de gérer même le plus hésitant des soumis. Noah est un homme qui a besoin de cela. Il veut se soumettre, mais il n’a pas encore trouvé quelqu’un qu’il croit capable de l’emmener où il doit aller. Au cours d’une rencontre dans le monde du bondage et de la discipline, Noah révèle pourquoi il a du mal à faire confiance, pourquoi il a besoin d’une main ferme et stable. Tobias peut se permettre de dominer, mais il a du mal à se laisser aller à aimer. Pourtant, il ne peut pas résister au charme de Noah, et les deux hommes mettent en place une scène, une qui fonctionne pour eux et leurs problèmes. Ils apprennent à aimer, mais peuvent-ils rester ensemble alors qu’ils explorent les secrets de l’un et l’autre, dans un monde où tout est mis à nu et où les émotions sont intenses ?

 

Bof. C'est en gros ce que m'inspire ce livre : bof.

Alors oui, on a le parfait petit manuel du Dom et de son soumis, en sachant que le jeu ne s'arrête pas à la fin de la scène, mais continue au-delà (sans qu'on en arrive à l'esclavage). Mais sorti de là...  C'est froid, ça manque de sentiments. Certes, les scènes entre les deux hommes sont chaudes, mais il n'y a quasiment que ça, sans vraies variantes, et sans avancées notables entre les deux hommes.

Ce qui m'a gêné aussi, c'est le terme "travail" employé à tout bout de champ. On a l'impression qu'ils sont au bureau en train de traiter un dossier !

Bref, je ne suis pas convaincue, et le terme "déviances" donné à la série me dérange, car il ramène à quelque chose d'anormal, alors qu'il ne s'agit que d'une façon de vivre. Par contre, ce qui intéressant, c'est que pour une fois on a le point d'un Dom, donc je lirai le tome 2 pour voir si j'accroche plus.

Lien Amazon :