Les voleurs de curiosités (Jess Kidd)

Londres, 1863. Bridie Devine, détective spécialisée dans les affaires délicates, s'attaque au cas le plus insolite de toute sa carrière. Christabel Berwick, l'héritière d'un baronnet, a été kidnappée. Mais la fillette n'est pas une enfant ordinaire. Son existence a été cachée aux yeux de tous et ses étranges talents semblent autant effrayer son entourage qu'ils attirent l'attention des collectionneurs de curiosités. Aidée dans sa quête par le fantôme tatoué d'un boxeur mélancolique, Bridie suit pas à pas les traces laissées par les ravisseurs, replongeant malgré elle dans un passé qu'elle a tenté d'oublier.

Résurrectionnistes, saltimbanques mercenaires, créature aquatique légendaire : autant de personnages qui hantent les pages de ce roman où le spectacle est roi, et qui fait la part belle à une enquête digne des plus grandes énigmes policières.

 

Une lecture prenante en dépit d'une narration un peu déroutante

En effet, j'ai trouvé la narration un peu déroutante. Pas parce que l'auteur alterne entre des événements passés et le présent ; je suis une habituée de ce genre de sauts dans le temps et je peux même dire que j'en raffole. Ni parce que la narration alterne entre passé et présent (même si, en l'occurrence, je trouve que n'utiliser que le passé aurait été préférable, mais j'avoue aussi ne pas être une adepte de la narration au présent). Ni même parce qu'il arrive au narrateur d'interpeller le lecteur. Disons que par moments, j'ai trouvé le style lourd, un peu fouillis, même, et que du coup, ça m'a empêchée de m'immerger complètement dans l'histoire (ce qui est un peu le comble pour une histoire où l'eau tient un rôle de premier plan...).
Parce que sinon, l'histoire elle-même est prenante, et c'est avec plaisir qu'on suit Bridie dans ses investigations. L'univers créé est bien construit. Il frôle le fantastique sans que celui-ci soit prépondérant ; c'est juste ce qu'il faut pour une histoire se déroulant au 19e siècle, qui est, rappelons-le, un siècle féru de fantastique et autres manifestations surnaturelles. Les personnages sont tous dotés d'une épaisseur qui fait qu'aucun d'eux n'est relégué au second plan, sauf peut-être l'inspecteur Rose, qui est assez en retrait, et il y a suffisamment de rebondissements pour tenir le lecteur en haleine.

Par contre, j'ai trouvé la fin un peu abrupte, et j'espère qu'une suite est prévue. De même, j'ai trouvé que la présence de Ruby auprès de Bridie n'était pas complètement expliquée, et je trouve ça dommage. Toutefois, en dépit de ces deux points, la lecture reste agréable et distrayante.

#LesVoleursdecuriosités

#NetGalleyFrance

 

Lien Amazon :